Skip to content

Je vais être avec vous… toujours!

by sur 13 mai 2018

Culte du 13 mai à Saint-Sulpice

Lecture biblique et prédication en pdf

Lecture biblique: Evangile selon Matthieu 28,16-20

Les onze disciples partent pour la Galilée. Ils arrivent sur la montagne où Jésus leur a dit d’aller. En voyant Jésus ressuscité, ils l’adorent mais certains hésitent à croire.

Jésus s’approche et leur dit : « J’ai reçu tout pouvoir au ciel et sur la terre. Allez chez tous les peuples pour que les gens deviennent mes disciples. Baptisez-les au nom du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Apprenez-leur à obéir à tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.  »

Message

En ce dimanche de printemps, la météo est à l’arrosage de la nature ! Pour une fête de famille, on aurait préféré un soleil qui permette aux enfants de courir dehors et aux adultes de goûter à la douce chaleur et à la beauté du paysage.

Ce dimanche est aussi celui qui se trouve entre deux fêtes aux origines chrétiennes, l’Ascension et Pentecôte, qui ont donné l’occasion de deux week-end prolongés. Pour les chrétiens, l’Ascension est ce moment où Jésus ressuscité quitte la vue de ses amis et retourne vers Dieu son Père, en une « ascension » qui n’a rien de montagnarde, mais qui est décrite comme une montée au ciel.

Dix jours plus tard, dimanche prochain, ce sera la Pentecôte, le don de l’Esprit-Saint aux amis de Jésus, le don du Souffle vivant qui anima Jésus, et qui animera désormais ceux qui l’acceptent.

Aujourd’hui, nous sommes entre l’Ascension et Pentecôte, et j’ai choisi de méditer ce récit qui termine l’Evangile selon Matthieu : il dit à sa manière les derniers instants de Jésus avec ses disciples ; ce qu’il leur dévoile, ce qu’il leur demande et ce qu’il leur promet.

Jésus a incarné l’amour inconditionnel offert à tout vivant ; il l’a exprimé de plusieurs manières qui nous inspirent aujourd’hui encore. Mis à mort pour avoir été trop libre et large au nom de Dieu, son Père du ciel l’a ressuscité pour montrer que Jésus avait fait tout juste. Maintenant, à ses disciples qui le retrouvent vivant d’une vie nouvelle, il leur annonce que sa présence leur est acquise où qu’ils aillent. Il sera à leurs côtés d’une façon non visible mais pas non sensible : ils pourront expérimenter qu’il est bien avec eux, dans leurs bons et leurs mauvais jours.

Il les assure de son autorité qui dépasse tout ce qui peut les menacer ou les frapper. Son pouvoir n’est pas visible à leurs yeux qui regardent le monde et leur vie. Mais cependant, il est opérant s’ils lui laissent leur cœur ouvert. Nous avons plusieurs témoins de ce pouvoir qui permet d’affronter les oppositions les plus dures, le cœur en paix et le courage intact : Martin Luther King en est un, il y en a tant d’autres.

Ceux qui font confiance à Jésus sont envoyés pour vivre et transmettre sa vie aimante. A ceux qui l’accepteront, ils donneront le baptême, ils transmettront cet amour inconditionnel qui change la vie et le monde.

L’amour n’est pas que d’un jour ! Quoi de plus vaste et diversifié que les façons d’aimer et d’être aimé ! C’est tout une vie qu’il faut, non seulement à tout jeune couple qui se marrie, mais aussi à chacun de nous.

Nous vivons ce matin le baptême d’Alexi Waeber. Ce moment central dans sa vie et dans celle de ses proches est semblable à une naissance nouvelle : Alexi entre dans une famille vivante plus nombreuse que la sienne, qui est déjà bien grande ! Alexi est devenu enfant de Dieu, frère de Jésus et notre frère également.

Dans ce temps où la réalité qui nous est montrée est soumise à des pouvoirs qui nous paraissent invincibles : l’argent idolâtré, la haine – même au nom de la religion, l’orgueil des puissants, l’indifférence envers l’avenir de la vie sur terre ; dans ce temps aussi, et surtout quand nos yeux nous aveuglent, il est nécessaire de choisir de nous confier à Jésus qui règne sur tous ces pouvoirs. Non pour nous réfugier dans une bulle rose-bonbon hors du monde réel ; mais pour tenir bon pour l’amour qui vainc la mort et le mal. C’est l’amour qui inspire nos actes concrets en faveur de la vie, en faveur de tous les vivants, en faveur d’un monde qui peut vivre en paix.

Jésus ne cesse de nous le souffler à l’oreille ; restons à son écoute, non pas distraitement mais courageusement, car il nous donne pour aujourd’hui les paroles qui nous relèvent et les gestes qui ouvrent des murailles.    Amen.

Publicités

From → Bible, Prédications

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :