Skip to content

Culte musical et chanté pour l’Epiphanie

by sur 10 janvier 2018
SongeSt-Jospeh

Œuvre du peintre Berna

Dimanche 7 janvier 2018 à Couvet – culte présidé par Séverine Schlüter
Avec Joseph et les mages, parcours entre rêves et réalité…

Pour télécharger les textes du culte en format pdf, cliquer ici

Introduction

 En début d’année, il est coutume de se souhaiter pleins de bonnes choses pour les jours, semaines et mois à venir. De réactiver ses attentes, ses vœux et ses aspirations…

Je vous propose donc dans ce culte un parcours au gré des rêves… dans le Nouveau Testament, il n’y en a pas beaucoup ; la plupart se trouvent dans l’Evangile de Matthieu – et dans les récits de Noël. Pour Joseph, tout avait commencé dans un rêve… mais peut-être pas celui qu’il espérait !

Lecture de Matthieu 1, 18c-21 et 24 :
«Avant d’habiter avec Joseph, Marie attend un enfant par la puissance de l’Esprit Saint. Joseph, son fiancé, est un homme juste. Il ne veut pas accuser Marie devant tout le monde, alors il décide de la renvoyer en secret. Au moment où il pense à cela, l’ange du Seigneur se montre à lui dans un rêve. L’ange lui dit : « Joseph, fils de David, n’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ta femme. Oui, l’enfant qui est dans son ventre vient de l’Esprit Saint. Elle va mettre au monde un fils, et toi, tu l’appelleras Jésus.
En effet, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés… Quand Joseph se réveille, il fait ce que l’ange du Seigneur lui a commandé.»

Oui la fête de l’Epiphanie nous rappelle la venue de Jésus dans notre monde, l’irruption de Dieu dans nos vies, qui vient parmi nous, même si son visage, enfant humain, n’était pas celui que nous attendions !
Réjouissons-nous de sa venue par la prière :

Louange (adaptée du site cfc-liturgie.fr)

En Jésus, Dieu nous a tout donné.
Que son nom, à jamais, soit béni !

Il est né de ton cœur, Père,
avant le commencement du monde,
l’Enfant de la promesse.

Quand tu façonnais l’univers il était avec toi.
Quand la nuit s’étendait sur le monde, son jour brillait déjà.

Nous n’étions pas encore paru qu’il était tourné vers nous,
et nos jours, vers le sien, se sont élancés.

Il est né, l’Enfant de la Promesse, pour que nous vivions,
Marie l’a mis au monde et, avec Joseph, nous l’a confié…

En Jésus, Dieu notre Père, tu nous a tout donné.
Que son nom, à jamais, soit béni !

Lectures bibliques :

Méditation
Ma méditation est largement adaptée de plusieurs textes trouvés sur le site “Avent autrement.ch”.

Tout avait commencé pour Joseph par une nouvelle qui allait tout bouleverser.
Quels avaient pu être ses rêves ? Un mariage, des enfants, vivre tranquille à Nazareth, aller une fois par an à Jérusalem pour prier Dieu dans le temple, être un bon époux, un bon père … comme son père, comme son grand-père avant lui.
Mais l’avenir espéré n’est plus possible, voilà ses rêves envolés.

C’est alors que Dieu, sous la forme d’un ange, vient le rejoindre dans un songe, au cœur même de ses agitations et de ses questionnements.

«N’aie pas peur» dit-il.  L’enfant dans le ventre de Marie vient de l’Esprit Saint ; Tu vas élever celui qui sauvera son peuple !

Au réveil, Joseph obéit. Sans discuter. Sans poser de question. Et pourtant, cela a dû lui coûter. Combien de fois s’est-il demandé si c’était vraiment Dieu qui lui a parlé ? Combien de fois a-t-il douté ? Combien de fois s’est-il demandé s’il avait pris la bonne décision ? La Bible ne retient pas les hésitations, les questionnements. Elle a retenu la foi de Joseph. Il a accueilli cette parole. Bien sûr cette parole a dérangé sa vie et son avenir. Pourtant il l’a fait sienne.

Et voilà que des mages, ces sages spécialistes des étoiles, venus de pays lointains, se présentent à la porte de leur abri, comme pour faire écho à de lointaines promesses entendues dans les Ecritures. Eux aussi se sont laissés guidés par les signes trouvés en chemin.

Les mages sont émerveillés, mais là encore, l’histoire n’est pas parfaite. Chez Hérode, ils ont dû sentir son trouble, sa jalousie ; suspecter ses mensonges… Leur nuit est agitée, et leurs rêves perturbés. C’est en songe aussi que Dieu leur parle. Pas pour encourager cette fois, mais pour les avertir.

On aurait bien voulu savoir ce qu’a dit Dieu dans ce rêve. Pourtant il reste mystérieux. On ne sait qu’une chose, c’est que les mages ont compris par un rêve de ne pas retourner chez Hérode. Et qu’ils ont choisi de lui faire confiance.

Il nous arrive également d’être travaillés par les revers de fortune qui nous arrivent. On rêve d’une vie idéale et d’un monde meilleur, mais tout n’est pas toujours comme on le voudrait.
Il faut souvent lutter contre les événements contraires…
Mais parfois le plus profitable n’est pas de regimber ou de se révolter. Parfois, c’est dans le lâcher-prise que vient l’issue… comme ces hommes abandonnés dans le sommeil.

L’histoire de Noël est belle, mais même la naissance de Jésus ne s’est pas passée sans heurts.
La Bible ne gomme pas ses aspérités. La Bible ne dit pas que Jésus est venu et qu’ainsi tout mal a été supprimé. Il est simplement venu le remplir de sa présence.

Si le Dieu de la Bible parle… il n’est pas comme un facteur qui sonne à la porte pour nous délivrer un message !
Qu’elle se révèle dans un rêve ou se révèle dans une parole bien humaine, Sa voix elle est souvent voilée.

Elle n’en reste pas moins présente, il faut apprendre à être à l’écoute, à la lire en filigrane de nos vies.
Comme dans ce texte trouvé sur le site “Avent autrement” pour l’Epiphanie :

Comment Dieu nous parle-t-il ? Pour moi – et je ne peux parler qu’en « je » car chacun de nous a une expérience différente – pour moi, Dieu me parle de différentes manières.
En hiver, Dieu me parle. Il me dit que la vie ne se résume pas à ce que je vois, que la vie est cachée au plus profond de la terre, que Dieu est là invisible.
Au printemps, Dieu me parle. Il me parle dans cette vie qui renaît comme un bourgeon. Il me dit que la vie est la plus forte et que rien n’est jamais perdu.
En été, Dieu me parle. Quand je goûte la tomate, la fraise, la framboise, je goûte la grâce gratuite et abondante de Dieu.
En automne, Dieu me parle. En découvrant la richesse des couleurs des feuilles, la vie me dit que même quand je vieillis et que les rides arrivent, la beauté est présente comme pour les feuilles qui se parent de mille couleurs et que ma vie a du sens.
Et tout au long de l’année, Dieu me parle dans un geste qui me réconforte et ainsi l’amour me dit qu’il faut continuer à aimer pour le faire circuler, que c’est seulement ça qui sauvera le monde !
Cette année encore, Dieu va vous parler…

C’est mon souhait pour vous, pour nous.
Amen.

Prière universelle (adaptée aussi du site avent-autrement.ch)

Lecture de Matthieu 2, 13-15 :
«Quand les sages sont partis, l’ange du Seigneur se montre à Joseph dans un rêve. L’ange lui dit : “Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère. Pars vite pour l’Égypte !

Reste là-bas. Je te dirai quand tu dois revenir. En effet, Hérode va chercher l’enfant pour le faire mourir”. Joseph se lève, il prend avec lui l’enfant et sa mère et il part pour l’Égypte, pendant la nuit. Il reste là-bas jusqu’à la mort d’Hérode le Grand. Ainsi se réalise ce que le prophète a dit de la part du Seigneur: “J’ai appelé mon fils à sortir d’Égypte”. »

En ce temps de fêtes nous voulons avoir une pensée pour tous ceux pour qui cette période n’est pas un rêve,
Une pensée pour tous ceux qui sont loin de chez eux
Une prière pour tous ceux qui sont loin de leur famille
Une lumière pour tous ceux qui sont loin de leurs idéaux :
Seigneur, à tous ceux qui vivent dans la nuit
A ceux qui vivent dans la solitude, révèle ta présence.

J’allume cette bougie Seigneur, pour tous les enfants du monde.
Qu’en cette période de fête, ils puissent trouver le vrai bonheur.

J’allume cette bougie Seigneur, pour les malades et ceux qui sont en deuil.
Que la lumière de la naissance de Jésus les console et les réconforte.

J’allume cette bougie Seigneur, pour les victimes de la violence.
Que ta venue sur cette terre leur donne courage et espérance.

J’allume cette bougie, Seigneur, pour les familles de notre pays.
Que l’amour et l’accueil de ta famille soient un modèle.

J’allume cette bougie Seigneur, pour le monde entier.
Que tous ceux qui te cherchent puissent trouver le chemin de la crèche.

Seigneur approche-toi, et que ta présence nous illumine de ta paix!
Amen.

Bénédiction

Lecture de Matthieu 2, 19-21 :
«Après la mort d’Hérode, un ange du Seigneur apparaît dans un rêve à Joseph, en Égypte. Il lui dit : “Debout, prends avec toi l’enfant et sa mère et retourne au pays d’Israël, car ceux qui cherchaient à faire mourir l’enfant sont morts”. Joseph se lève donc, prend avec lui l’enfant et sa mère et retourne au pays d’Israël.»

Les dangers sont passés. La famille peut rentrer au pays… sans pour autant savoir de quoi sera fait demain.
Mais avec cette confiance que quelqu’un guide leur pas.
Que cette présence les accompagnera dans leurs déserts et leurs joies. Qu’il sera là, au cœur de leurs instants lumineux comme au plus profond de leurs nuits.

Recevons la bénédiction du Seigneur pour accompagner la suite de nos journées :

Au seuil de cette année,
Garde-nous, Père, dans la lumière de ton amour.
Que nos cœurs rêvent de toi
Et que dans leurs rêves, ils puissent sentir ta présence.
Reste avec nous, Jésus le Christ, que tes pas accompagnent chacune de nos expériences de vie, belles ou difficiles.
Que ton énergie nous renouvelle,
Que ta main nous relève et nous guide.
Esprit Saint, remplis-nous de ta puissance de vie,
Qu’en nous habitent ton amour et ta paix.
Amen.

 

.
Publicités

From → Prédications

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :