Aller au contenu principal

Joutes verbales Luther – Cajétan / Monseigneur Morerod – Pierre Bühler

by sur 29 août 2017

20170912joutes-verbales

  • Monseigneur Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg
  • Pierre Bühler, professeur émérite de théologie systématique

Mardi 12 septembre 2017, au Temple du Bas de Neuchâtel à 20h00 (ouverture des portes à 19h30). Joutes verbales Luther-Cajetan – télécharger l’invitation en format pdf

Modération: Fabrice Flückiger, chercheur post-doc, Université de Neuchâtel – Institut d’histoire

Le jubilé de la Réforme ne doit pas se résumer à l’autoglorification des protestants, mais conduire aussi à des échanges œcuméniques avec les Églises sœurs 500 ans après les affrontements du 16e siècle. C’est dans ce cadre que s’inscrit la rencontre du 12 septembre.

En automne 1518, le cardinal Cajétan vient à Augsbourg pour s’entretenir avec le moine Luther, suite à ses 95 thèses sur les indulgences du 31 octobre 1517. Que s’est-il passé entre ces deux hommes? Pourquoi n’ont-ils pas pu s’entendre et empêcher un procès en hérésie qui conduira à l’excommunication de Luther en janvier 1521?

Monseigneur Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg (et de Neuchâtel!), a consacré sa thèse de doctorat à cette rencontre (Cajétan et Luther en 1518, 1994). La thèse de doctorat du professeur de théologie retraité Pierre Bühler traitait de la théologie de la croix, développée par Luther dans le cadre du débat sur les indulgences.

C’est ce qui explique le choix des deux intervenants du 12 septembre. Dans un premier temps de la soirée, les deux théologiens discuteront de la rencontre de jadis à Augsbourg. Que s’est-il passé entre Cajétan et Luther les 12-14 octobre 1518? Dans une deuxième partie, ils échangeront leurs points de vue sur les questions et défis qui sont en jeu dans le dialogue œcuménique aujourd’hui. Finalement, la parole sera donnée au public, et la rencontre se terminera par un apéritif.

La dispute était une des formes privilégiées de la réflexion théologique au 16e siècle. Chacun présentait ses arguments et répondait à ceux de l’autre. Toutes proportions gardées, la soirée du 12 septembre tente de renouer avec cette tradition du débat théologique.

Lien vers l’annonce web du site EREN

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :